Saint du jour

   

VENDREDI
30
SEPTEMBRE



Aujourd'hui vendredi 30 septembre 2016
nous fêtons Saint Jérôme

  . Aujourd'hui, vendredi 30 septembre 2016
nous fêtons Saint Jérôme


. Jérôme, du grec ierônumos, "nom sacré"
. Les Jérôme sont des hommes secrets et assez imprévisibles. Il est difficile de s'entendre avec eux. Intransigeants et égoïstes, ils pensent avant tout à réaliser leurs désirs. Mais ils ont incontestablement le don de plaire. Ils sont attirants, le savent et en jouent largement.
. Saint Jérôme (347–420), prêtre et docteur de l'Eglise Au terme d'une jeunesse turbulente, Jérôme part vivre en ermite en Orient. L'évêque de Constantinople le présente au pape Damase qui en fait son conseiller. A la mort du pape, il repart en Orient et se fixe à Bethléem pour traduire la Bible en latin, Bible connue sous le nom de « Vulgate ». Il vit en communauté de moines et s'efforce de combattre « l'aiguillon de ses vices et l'ardeur de sa nature ». Comme en témoigne sa correspondance avec Saint Augustin, il est d'un caractère colérique, penchant vers la polémique.
 
La vie des Saints

Saint Jérôme (+ 420)
Docteur de l’Eglise. Jérôme est un étudiant romain plein d’allant. Il demande le baptême à 19 ans et son tempérament entier ne conçoit d’autre vie que consacrée à Dieu. Mais où et comment ? A la recherche de sa vocation, il se met à voyager. Il passe tout d’abord deux années dans le désert de Chalcis en Syrie : un petit stage d’érémitisme ascétique et contemplatif, dans la méditation amoureuse des Ecritures, est la meilleure formation pour le service du Seigneur. Mais Jérôme a besoin d’action. Il se rend alors à Antioche, fameuse pour son école exégétique. Il y apprend le grec et l’hébreu et y reçoit le sacerdoce. Passant par Constantinople, il découvre l’exégèse d’Origène et se met sous la direction de saint Grégoire de Nazianze. Mais toujours indécis sur ce qu’il doit devenir, il retourne à Rome. Là sa grande culture fait de lui le secrétaire du pape Damase. Il a aussi beaucoup de succès auprès des laïcs : un petit cercle de dames chrétiennes, des admiratrices inconditionnelles dont il est le père spirituel, se rassemble autour de lui. A la mort de saint Damase, il doit quitter Rome où son bouillant caractère lui a valu beaucoup d’ennemis. Ses "dames" le suivent jusqu’à Bethléem où il fonde pour elles un petit monastère. Il a trouvé le lieu de sa vocation. Il se consacre à l’étude de la Bible qu’il traduit en latin, "la Vulgate", sans négliger de se brouiller avec de nombreuses personnalités et de s’immiscer dans toutes les querelles de l’époque. Il passe, dans l’histoire, pour l’un des plus mauvais caractères de la communion des saints. Mais son affectivité exacerbée le rend très proche de nous. On le plaint d’avoir été irascible et vindicatif. On l’admire pour son amour du Christ et de la Parole de Dieu.

"Priez-vous ? Vous parlez au Seigneur. Lisez-vous l’Ecriture sainte ? C’est Lui qui vous parle. - Ignorer les Ecritures, c’est ignorer le Christ. – On ne naît pas chrétien. On le devient. - Ce qui a de la valeur, c’est d’être chrétien et non de le paraître."
(Paroles de saint Jérôme)








 

 

 

 


 

.