Saint du jour

   

DIMANCHE
17
FéVRIER



Aujourd'hui dimanche 17 février 2019
nous fêtons Saint Alexis

  . Aujourd'hui, dimanche 17 février 2019
nous fêtons Saint Alexis


. Alexis, du grec alexein, "repousser"
. Prénoms dérivés : Alexa, Alexane, Alexia, Alexiane, Aliocha, Lexane, etc.
. Les Alexis ont une certaine tendance à l'anxiété et à l'introversion et versent souvent dans le mysticisme. Tourmentés et excessifs, leur fidélité en amour comme en amitié est totale.
. Saint Alexis Falconieri (1200-1310)
Il fait partie d'un groupe de sept marchands florentins qui abandonnent leur vie pour fonder en 1223 l'ordre des Servites de Marie voués à la contemplation et la prédication. Révoltés devant le matérialisme et les moeurs relâchées de leurs concitoyens, ils font voeu de pauvreté. Tous deviennent prêtres, sauf Alexis qui demeure frère lai et survit aux six autres. Ils sont canonisés par Léon XIII en 1887.

. Antoine, du latin antonius, "inestimable".
. Célébrités : Antoine, chanteur français. Antoine de Saint-Exupéry, né Antoine Marie Jean-Baptiste Roger de Saint-Exupéry, écrivain, poète et aviateur français (disparu en vol le 31 juillet 1944). Antoine Watteau, peintre. Antoine Duléry, acteur, scénariste et dialoguiste français. Antoine de Caunes, animateur français de télévision. Antoine Rigaudeau, basketteur français. Antoine Dénériaz, skieur alpin français ...
. Antoine, féminin Antonia.
. Les Antoine sont des fonceurs qui ne s'avouent jamais battus. Courageux, ils recherchent la lutte dont ils sortent souvent vainqueurs. Leur vitalité risque de fatiguer des membres de leur entourage car ils ne savent pas rester en place, même quelques minutes. En amour, ils sont conquérants et détestent qu'une femme qu'ils ont délaissée tombe aux mains d'un autre homme.
. Saint Antoine, moine ermite en Egypte, fondateur des tout premiers monastères chrétiens, mort plus que centenaire en 356.
 
La vie des Saints

Bienheureux Alexis de Falconieri (+ 1310)
Confesseur. L’un des sept marchands florentins qui se libérèrent des servitudes de leur négoce pour vivre au service de l’Eglise, à l’image de la Mère de Dieu, dans la prière et dans l’apostolat. Ils étaient grands amis, ils avaient tous de trente à trente-cinq ans quand ils se retirèrent, silencieux, se construisant des huttes de bois dans la forêt, s’adonnant à la prière et au travail de leurs mains. A tour de rôle, ils prenaient la besace et se faisaient mendiants pour s’assimiler à la classe la plus pauvre et récolter beaucoup d’humiliations de la part de ceux qui se souvenaient de leurs richesses anciennes. Ils n’avaient jamais songé à fonder un ordre de religieux, mais Rome le leur imposa et ce fut leur dévotion à la Sainte Mère de Dieu qui leur fit donner le nom de "servites" ou "serviteurs de Marie."

"Fais-moi chanter l’amour de la Bienheureuse, de la Dame qui se réjouit du Christ. Donne-moi réconfort, Mère du Bel Amour et mets feu et flamme en mon cœur. Confortez-vous en grande allégresse, vous qui avez grande espérance en Dieu. Voici la Madone et son Fils. Ne sommes-nous point en sûreté ! "
(Laudes italiennes du 13ème siècle)








 

 

 

 


 

.